Christine de Pisan

La Cité des Dames

dimanche 30 avril 2006, par Etienne Ithurria

Le scripteur à lyc.918 - de prudentia - porte sous un apophtegme attribué à Socrate un énigmatique C. des dames 123 p2 que nous interprétons comme la Cité des Dames 123 p2 de Christine de Pisan.

Le texte de l’apophtegme (n°3) concernant les conseils aux disciples converge manifestement avec le texte de la conclusion de la Cité des dames :

sagesse

silence

pudeur

C. des dames 123 p2

Et vous, jeunes filles qui êtes vierges, soyez pures, sages, et discrètes. Restez sur vos gardes ; les méchants ont déjà tendu leurs filets. Que vos yeux soient baissés, vos bouches avares de paroles ; que la pudeur inspire tous vos actes...

(in conclusion de La Cité des Dames, édit. moderne 1986 de Thérèse Moreau chez Sock p. 277)

La référence du scripteur 123 p2 plaide également pour la fin de l’ouvrage.

Exemple de modernisme et d’archaïsme, l’oeuvre de Christine de Pisan nous enseigne à ne pas mesurer les idées de nos devancières à l’aune de nos seules préoccupations. Ce sont les circonstances qui font que tel combat est d’avant ou d’arrière-garde. Le féminisme de Christine , femme du XV ième siècle, ne pouvait se déployer que dans ce contexte. Critiquer son manque d’originalité... relève pour le moins d’une absence de perspective historique... Connaître ses racines... c’est non seulement prendre conscience de ce qui nous rapproche de celles et de ceux qui nous ont précédés, mais aussi de ce qui nous en sépare.

(Thérèse Moreau in Introduction de La Cité des Dames).

Christine de Pisan récupère pour les femmes les qualités requises pour les discipulos... soit les hommes.

Si Montaigne lit La Cité des Dames il faudra désormais en tenir compte.

Constatons ici aussi que notre scripteur, comme dans l’entrée de sexu, que nous avons eu l’occasion d’évoquer à la fin de la rubrique évangile instaure un rapport d’égalité entre hommes et femmes, aussi bien par les Actes des Apôtres que par Antisthènes :

par ce dernier, comme Montaigne.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0