@ arobase

l’homme à l’arobase

dimanche 16 octobre 2005, par Etienne Ithurria

Question d’alias :

" arobase " en français,

alias " at " ou alias " commercial a " chez les Anglosaxons,

alias " queue de singe " en Allemagne,

alias " queue de chat " en Finlande...

alias " escargot " en Italie...

et @ simple signe abréviatif pour... autr chez notre scripteur françois qui, du fond de son XVI ième siècle, anticipe, enrichit et réactualise le débat sur l’énigmatique @, lequel hante l’Internet.

" Le mystère de l’arobase, connu dans le monde entier, son origine est incertaine..." titre le magazine Les collections de l’Histoire, L’Ecriture depuis 5000 ans (n°29 oct. décembre 2005 p.5)

Presque systématiquement le scripteur use d’un bel @, arobase, correspondant toujours au français autr comme on peut le constater dans les exemples qui suivent, que nous zoomons en raison de la petitesse de l’écriture. Pour rappel : les marges font environ deux centimètres.

mesmes les theatres et eschafaux ou ils iouoient leurs farces et comedies ils les ornoient de peïntures tapisseries et autres paremens riches Val max. 64 (lyc.168 de comoedia libertate)

on ne veut pas tant de mal a ceux qui font teste et qui tiennent bon comme on mesprise ceux qui se retirent soit par lascheté de coeur ou autrement 586 (lyc. 474 de ignavia)

Rapprocher (Essais 58 A). : Tout ainsi que l’ennemy se rend plus aigre à nostre fuite, aussi s’enorgueillit la douleur à nous voir trembler soubs elle. Elle se rendra de bien meilleure composition à qui luy fera teste. Il se faut opposer et bander contre. En nous acculant et tirant arriere, nous appellons à nous et attirons la ruine qui nous menasse. (C) Comme le corps est plus ferme à la charge en la roidissant, aussi est l’ame.

lerreur qui se commet ez parolles a raison de leur ambiguite en engendre un autre ez choses mesmes Agrippa 22 soit le caput. III De grammatica (lyc. 35 de ambigue dictis) Rapprocher la page des Essais 527 A...La plus part des occasions des troubles du monde sont Grammairiennes. Voir sur le site, à la librairie l’article sur Agrippa de Nettensheim.

nb erreur parfois masc. au xvi ième s.

en ceste tranquillite desprit consiste celle felicite naturelle que Democrite et touts les autres philosophes ont appellee euthumian

(lyc.1042 de tranquillitate animi nb celle adj. démonstr., normal au xvi ième s.)

Observons au passage que ce scripteur semble porter un mot grec sans difficulté particulière : s’il eût été rebelle à cet alphabet, il aurait pu trouver un équivalent phonétique. Rappelons à cette occasion, avec A. Legros (in Dict. de M. de Montaigne p.445) que Montaigne n’est pas aussi ignorant ou distant de la langue grecque qu’il le prétend. Constatons aussi que le scripteur met le mot à l’accusatif comme quelqu’un qui intègre la fonction dans une phrase grammaticalement maîtrisée, comme il a préalablement appliqué l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir...

Imaginez enfin qu’on soumette ces fragments-ci, ainsi que tous les graphismes disséminés sur ce site, pour expertises graphologiques, en se gardant de signaler qu’il s’agit d’un même scripteur à l’oeuvre, sur les marges d’un même ouvrage, avec des lettres d’environ un demi-millimètre, soit stricto sensu des microgrammes, nous serions sans doute replongés dans l’affaire Villemin et ses expertises contradictoires.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0