Accueil du site > 2. Débats > Le débat continue...

Le débat continue...

mardi 27 mai 2003, par Equipe du Lycosthenes

BHR Tome LXIII - 2001 - n°3, p. 619

DROIT DE REPONSE

M. Etienne Ithurria conteste la qualité scientifique du compte rendu de BHR tome 62 2000 par M. Max Engammare, sur le Lycosthenes annoté (Slatkine 1998). Il en dénonce le caractère expéditif et réducteur ce qu’il s’attachera à démontrer en temps et lieu, notamment sur le site Internet Lycosthenes.org

Respectueusement

Etienne ITHURRIA

 

REPONSE

Max Engammare regrette que monsieur Ithurria, malgré l’autorité de ses qualités scientifiques, s’entête à vouloir voir dans l’annotation marginale de l’exemplaire du Lycosthenes qu’il a acheté au marché aux puces de Toulouse la main de Montaigne. Max Engammare accepte la lecture partiale de son compte rendu, mais en dénonce la diffusion partielle à laquelle s’est laissé aller l’inventeur.

 

 

 

Ci-après, copie des lettres adressées (2001, 2002, 2003) respectivement à BHR et aux destinataires des dossiers "catastrophe" et réponse au compte rendu de Max Engammare :

 

aux membres responsables de BHR

objet : Lycosthenes

 

Madame, Monsieur

 

Je prends bonne note de la parution de mon droit de réponse. Je vous en remercie.

Je m’étonne que Monsieur Max Engammare aujourd’hui " dénonce la diffusion partielle à laquelle s’est laissé aller l’inventeur " alors que par retour de courrier du 19 octobre 2000 je lui indiquais que la quinzaine de spécialistes à qui j’avais adressé mes dossiers avaient bien reçu la totalité de son compte rendu. Ils vous le confirmeront si nécessaire.

Quant à mon entêtement à développer l’hypothèse montaignienne, bien plus nombreux (et non des moindres !) sont ceux qui m’y encouragent, ne serait-ce que pour la valeur heuristique de cette démarche, que celui qui m’en dissuade…

Vous observerez que dans la récente édition des Essais de la Pochothèque, on n’hésite pas (page 1640 note 5 ) à évoquer longuement et exclusivement à propos du compilateur allemand de Montaigne… Lycosthenes, bien négligé depuis Villey ! ... Géralde Nakam signale ( BSAM La Justice n° 21-22 diffusion Champion janvier/juin 2001 page 124 note 15) que je suis le premier à avoir identifié cet Allemand, Lycosthenes, bien plus probant que Gesner. Je prépare un dossier à cet effet.

Je rappelle enfin que dans l’édition Slatkine je mettais en exergue Rebuffi  : scire, nescire, dubitare tria sunt… A lire L’expertise en écritures, quel poids dans la balance ? édition Golias septembre 2000, de J.P Gauthier, deviendraient plus prudents ceux qui se déterminent exclusivement en notre affaire à partir de l’écriture ou plus exactement des écritures et se dispensent donc de rentrer dans le vrai propos (modus operandi, profil, librairie, sources, recoupements, stemmata…) qui, c’est vrai, j’en sais quelque chose depuis 1986 ! demande du temps : écriture, bon alibi pour une impasse. J.P Gauthier, graphologue, routier de l’expertise judiciaire, met en garde, avec des exemples précis, contre toute précipitation, et remet en cause les formations.

Permettez-moi in fine

de déplorer à quel point est négligé et dans les bibliographies et dans les ouvrages ou articles ayant trait à Montaigne le solide travail d’Isabelle Konstantinovic - Amyot/ Plutarque/Montaigne chez Droz - sous la direction de R. Aulotte,

d’apprécier le tardif mais sérieux compte rendu (2001) concernant l’ouvrage de Goyet (1996) sur les lieux communs.

Deux ouvrages, nous l’avons indiqué dans nos travaux, décisifs pour notre enquête sur notre cher Wolfhardt alias Lycosthenes auteur des loci communes et sur notre énigmatique scripteur, si attaché au Plutarque françois d’Amyot à qui va manifestement sa palme.

 

Souhaitant à toute votre équipe une excellente année, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à mes sentiments les plus respectueux

Extraits de la correspondance adressée à des spécialistes qui pour la plupart suivent ma recherche sur le Lycosthenes depuis 1987.

 

2002

Madame, Monsieur, chers collègues

 

Excellente année à tous, à vous et aux vôtres.

Le 2 octobre 2000 je vous adressais deux articles, l’un pour vous indiquer que pour moi, le scripteur du Lycosthenes ne pouvait être qu’un Eyquem, l’autre pour répondre au compte rendu de Max Engammare concernant mon édition Slatkine. Je reprends contact plus d’un an après pour procéder à un rapide bilan.

Dois-je vous dire d’abord à quel point je déplore avec vous l’absence de Michel Simonin qui, en réponse à mon envoi de l’édition des Apophthegmata, m’avait, en me remerciant, adressé un article dédicacé…en guise d’apéritif… m’ écrivait-il : c’est dire la projection qu’il opérait de son inlassable activité.

BHR a bien voulu (document joint) publier mon droit de réponse. Désormais, comme je le précisais en octobre 2000, après cette attente, plus que raisonnable, de toute réaction éventuelle, je procède au basculement de ces articles sur le site lycosthenes.org  : c’est là que désormais je réactualiserai de façon permanente et si possible interactive l’affaire Lycosthenes, sous tous ces aspects : acquis scientifiques et débats. Revoici les Quaestiones universitaires, sans pugilat, si possible, mais non sans vivacité, nous l’espérons... Un site de cette nature, vous le comprenez d’autant mieux que beaucoup d’entre vous sont engagés également de façon opératoire sur Internet, contribuera grâce aux liens avec tant d’autres, à réactiver notre recherche, à un moment décisif pour les enjeux scientifiques, pédagogiques et plus largement culturels.

Nous préparons avec l’appui du Ministère un cédérom de haute définition de la totalité du Lycosthenes en fac-similé couleurs avec la transcription intégrale. Non seulement le rendu de la typographie sera de grande qualité, mais il sera possible grâce à une ergonomie adaptée de circuler très confortablement dans la partie paléographique en opérant tous les grossissements nécessaires. C’est ce que souhaitait je crois Michel Simonin pour le l’Angelier de Bordeaux… Prenant exemple sur Lycosthenes lui-même, qui, par ses index alphabétiques, rendit plus mobiles et plus dynamiques - nidis communibus apte disposuit - les Apophthegmata d’Erasme (trop mixtim) , nous favoriserons grâce à la numérisation cette subversion déjà en œuvre dans le vieux livre, confirmant avec Francis Goyet la nécessité de revisiter les loci communes, plus complexes qu’il n’y paraît de prime abord. Ce cédérom sera le noyau de référence, et c’est en principe dans un second cédérom et naturellement sur le site que sera débattue l’hypothèse montaignienne.

En vous renouvelant mes voeux les plus cordiaux pour l’an neuf et nouvelet

 

à suivre

 

2003

Etienne Ithurria Plaisance du Touch 18/01/03 21 allée Mathilde Calvet 31 830 Plaisance du Touch

etienne-ithurria@wanadoo.fr tél. 05 61 86 43 34

site lycosthenes.org

à l’attention de C. Blum Paris, T. Cave Oxford,, J. Céard Paris, Madame A-M Cocula Bordeaux, Ph. Desan Chicago, Montaigne’s studies, C-G Dubois Bordeaux, Madame M. Fragonard Paris SFDES, Madame F. Garavini Florence, Jean Irigoin Collège de France, Madame M. Lazard Paris, J- C Margolin Tours (Centre de la Renaissance), Madame G. Nakam Paris, P. Payen Toulouse (Er@sme), F. Rigolot Princeton, A. Tournon Aix-Marseille, de BHR

Madame Monsieur Chers Collègues

Mes vœux les plus sincères pour vous et les vôtres. Le lycosthenes se porte bien, puisque le voilà restauré par une experte comme je vous l’ai déjà indiqué. Un documentaire est en voie d’achèvement. Le site fonctionne, reçoit une vingtaine de visites quotidiennes, un nombre raisonnable, et en progression, pour un site de cette nature, même en tenant compte des surfeurs occasionnels. Mais surtout nous approchons de la phase finale du cédérom, qui s’ouvrira d’ici 2 ans environ sur un dvdrom. Avec l’appui du Ministère de l’Education Nationale, des diverses instances de l’Université de Toulouse le Mirail (Centre audiovisuel multimedia, Direction des Bibliothèques, Département Archives et Médiathèques, Enseignement Supérieur d’Audiovisuel, Laboratoire de Recherche Audiovisuelle) et des Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées nous devrions être en mesure de sortir le cédérom vers la rentrée prochaine. On accède à chaque page du livre avec grossissement très confortable aussi bien des parties imprimées que manuscrites. A la demande :
- on active toute la partie paléographique et on fait apparaître le décryptage en clair.
- tous les index du lycosthenes sont opératoires ( croisements des I000 personnages avec les centaines d’entrées alphabétiques thématiques). Circulations très fructueuses entre personnages et thèmes, avec accès quasi immédiat aux pages requises.
- tout le travail de mon volume Rencontres peut être sollicité à chaque instant, pour chaque page, avec mise en évidence des recoupements indexés vers les Essais, sans éluder les problèmes.
- nous peaufinons l’ergonomie, simple et très mobile et intégrons des références explicites d’un noyau dur et significatif de la librairie du scripteur (Macaut, Amyot notamment). A terme ce sont les milliers de références du scripteur qui seront incluses complètement dans le dvdrom, puisque je dispose d’éditions anciennes correspondantes à celles du scripteur, pour la plus grosse masse des références. Travail de longue haleine. Nous négocions avec les PUF pour publier les textes des Essais correspondants. Sans exclure d’autres éditions, nous avons pour l’instant opté pour l’édition Villey-Saulnier, étant entendu qu’à plus long terme nous procéderons, nous … ou d’autres, à des renvois à d’autres éditions. Il est probable qu’à plus long terme encore le site sera en mesure avec les débits de fournir le tout, de procéder aux échanges et aux réactualisations. D’où l’intérêt de cette phase initiale du cédérom pour aborder tous les problèmes.
- une fenêtre prévoit la traduction des apophtegmes.
- le corpus manuscrit peut être traité pour des recherches (vocabulaire, orthographe…)

Il sera sans doute opportun qu’avec Jacques Aguila, le développeur, qui a fait un travail admirable, nous présentions le cédérom, avant une sortie définitive, pour le tester. Il faudrait voir à qui, quand et comment. Nous le faisons déjà avec nos doctorants de diverses disciplines. Merci de communiquer ce document aux personnes et aux instances intéressées...

 

 



SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0